Velaux, lauréate du label Territoire Durable

Dans sa synthèse, le jury félicite la dynamique de développement durable de la municipalité, notamment à travers la signature du Pacte pour la transition, ou encore la gestion des services pour impliquer et sensibiliser les agents municipaux au quotidien, tout comme le développement de la participation citoyenne. Ce dernier a aussi été conquis par la démarche de restauration collective durable, avec notamment l’approvisionnement local, l’éducation au goût, la valorisation et le tri des déchets, ou encore le projet 100% bio à la cantine. L’engagement de la Ville dans le club des territoires « un plus bio » est apprécié, tout comme le soutien de la commune au projet de microcentrale hydroélectrique et l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits de la mairie.

D’un point de vue santé, culture et cohésion sociale, les nombreuses actions facilitant l’émergence de projets éco-citoyens, le développement d’une politique éducative et culturelle ambitieuse (avec les EAC) ont été plébiscités par le jury, même si ce dernier note que l’éducation à l’environnement et au développement durable des scolaires pourrait être plus structurée à travers un programme dédié.

Enfin l’aménagement durable, et notamment la mise en œuvre d’un PAEN (Périmètre de Protection et de mise en valeur des espaces naturels agricoles et Périurbains, voir par ailleurs) depuis dix ans, ou encore la rénovation ou la construction d’infrastructures aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale) ont été soulignés, tout comme les actions contribuant à préserver la biodiversité (hôtels à insectes, prairies mellifères, fauchages tardifs, zéro phyto, jardins pédagogiques et partagés…).

La mobilité durable, un axe à améliorer

Compétence métropolitaine par excellence, la mobilité est à ce jour un peu le mauvais élève du dossier de notre commune, au regard des nombreuses actions mises en œuvre sur d’autres thématiques. Car si les membres du jury ont rappelé le travail d’étude et de planification en cours réalisé en partenariat avec la Métropole et le Département (projet de déploiement d’aires de covoiturage, développement de voies vertes, notamment au Moulin du Pont, etc.), ou encore les réflexions avancées avec certains partenaires associatifs (pédibus), la situation de la ville au cœur d’un maillage routier très emprunté et le peu de solutions alternatives mises en œuvre à ce jour par les collectivités en charge de cette question de mobilité mettent à mal certaines ambitions aujourd’hui. C’est donc l’un des axes forts sur lesquels la ville travaille avec les institutions partenaires.


Rencontre « transition » le 27 novembre

Alexandra Eidesheim, adjointe en charge notamment de la transition, animera une rencontre dédiée à la transition, et à vos attentes sur ce sujet citoyen si transversal. Elle aura lieu le 27 novembre (les modalités pratiques seront communiquées ultérieurement).
Ateliers, boîtes à idées, tables rondes, l’objectif de cette réunion est de récolter vos propositions, souhaits et remarques, afin d’améliorer notre bien vivre ensemble, et progresser encore sur la voie de la transition et du développement durable.

« Le chemin est encore long, nous avançons à petits pas, mais nous avançons sûrement, de manière collective ».


Actualités liées

Toutes les Actualités

Déchèteries : du nouveau dès janvier

Environnement

Métropole

Lire l'article

Réduisez vos dépenses avec Allo rénov’énergie

Environnement

Métropole

Lire l'article

Lancement du dispositif de calamité agricole

Environnement

Lire l'article