La Garenne : les pistes retenues suite à la concertation

Au cours de l’atelier participatif du 13 février et jusqu’au 5 mars, de nombreux questionnaires ont été remplis par les Velauxiens soucieux du devenir de la Garenne. Les habitants de 26 à 59 ans sont ceux qui ont majoritairement participé à la concertation ; suivis de près par les plus de 60 ans. Près de 90 % d’entre eux sont des usagers réguliers du lieu, pour des balades (à près de 25 % avec enfants) ou pour promener leur chien. Environ 90 % s’y rendent à pieds.

Les participants plébiscitent la préservation du caractère naturel et de la quiétude du lieu ; son entretien régulier et sa mise en sécurité ; davantage de végétaux ; une signalétique sur l’histoire du site (aire de battage), la faune et la flore ainsi qu’un parcours ludique. Si la pratique sportive est très peu représentée, un espace pour le stationnement des vélos et quelques agrès pour les séniors sont souhaités.

Le comité de pilotage, composé d’élus, de techniciens et du cabinet paysagiste en charge du dossier, a étudié la faisabilité des demandes et rencontré des représentants de riverains, de parents d’élèves, d’associations, des pompiers et de l’Office National des Forêts avant d’acter l’avant-projet définitif. En voici les contours.


Un accès facilité et mis en valeur

  • d’importants travaux de débroussaillement et d’enlèvement des arbres morts ;
  • un parvis minéral végétalisé pour faire la transition entre la voie bitumée et le site boisé ;
  • une signalétique indiquant le nom du lieu, le règlement du parc, les conditions d’accès aux massifs forestiers en période estivale ;
  • une barrière pour l’accès des véhicules de secours et une chicane pour laisser passer uniquement les piétons et les vélos de jeunes enfants ;
  • des racks à vélos adultes ;
  • des poubelles corbeille et une fontaine à eau ;
  • l’accès secondaire, depuis le quartier de La Péraude, amélioré.

Un jardin sauvage nécessitant peu d’entretien

  • des plantations diversifiées en complément des plantes collinaires, protégées par des ganivelles basses en bois, de part et d’autre du sentier pour guider la promenade à travers la clairière.
  • des aménagements ludiques et pédagogiques : puzzle interactif sur la faune et la flore, cônes de vue, hôtels à insectes, nichoirs.

Un espace de détente familial dans la clairière

  • du mobilier en bois, pour une parfaite intégration paysagère : bancs, bains de soleil, tables basses pour les enfants, plateformes de repos.
  • des agrès sportifs de structure légère (équilibre, déplacements, cardio, étirements), pour ne pas entrer en contradiction avec le classement du site (Espace Boisé Classé).

Un espace dédié aux chiens

  • un canisite à l’entrée, indispensable pour endiguer les nuisances des déjections canines, entouré d’un bardage et de masses arbustives pour une parfaite intégration. Il sera régulièrement entretenu par les agents de la voirie.
  • un parc canin clôturé, discrètement aménagé au fond du bois.

Visualiser le projet

Esquisse de spatialisation
Images références pour le cahier des charges
Exemple d’aménagement du parvis d’entrée


Actualités liées

Toutes les Actualités

Avis d’enquête publique

Métropole

Projets et réalisations

Santé

Lire l'article

Avis d’enquête publique

Métropole

Projets et réalisations

Lire l'article

Aide au démontage des chars de la Saint Éloi

Citoyenneté

Vie associative

Lire l'article